Cours en ligne:
Evangile selon Matthieu

COMMENT CE COURS EST-IL ORGANISÉ ?

Introduction à Matthieu

I.    Généalogie et naissance du Messie-Roi (1)
II.    Premières années du Messie-Roi (2)
III. Le ministère du Messie : préparation et inauguration (3, 4)
IV. La charte du Royaume (5 – 7)
V. Les miracles de puissance et de grâce du Messie, et les diverses réactions qu’ils suscitent (8.1 – 9.34)
VI. Le Messie-Roi envoie les apôtres vers Israël (9.35 – 10.42)
VII. Opposition croissante et rejet (11, 12)
VIII. Le Roi annonce une forme intérimaire du Royaume à cause de son rejet par Israël (13)
IX. Hostilité croissante à l’égard de la grâce qu’offre le Messie (14.1 – 16.12)
X. Le Roi prépare ses disciples (16.13 – 17.27)
XI. Le Roi instruit ses disciples (18 – 20)
XII. Le Roi présenté et rejeté (21 – 23)
XIII. Le discours du Roi sur le mont des Oliviers (24, 25)
XIV. La passion et la mort du Roi (26, 27)

Place Unique Dans Le Canon

L’Évangile selon Matthieu constitue un pont parfait entre l’Ancien et le Nouveau Testaments.
Ses premiers mots nous plongent d’emblée dans l’histoire d’Abraham, le père du peuple élu de l’A.T., et de David, le premier grand roi d’Israël. Par son accent typiquement juif, ses nombreuses citations des Écritures hébraïques et sa position en tête des livres du N.T., Matthieu se présente comme le point de départ logique du message chrétien au monde.

Depuis longtemps Matthieu occupe la première place dans l’ordre des quatre Évangiles. Ceci est dû au fait que, jusqu’à une date assez récente, on admettait généralement qu’il avait été le premier Évangile écrit. De plus, son style clair et son plan soigneusement élaboré le rendaient particulièrement adapté à la lecture communautaire.

Voilà pourquoi il a été le plus populaire des Évangiles, rivalisant parfois à cette place avec celui de Jean.

Point n’est besoin de croire, pour être orthodoxe, que Matthieu ait été le premier Évangile écrit. Sachant toutefois que les premiers chrétiens étaient presque tous d’origine juive, et qu’ils se comptaient par milliers, il est assez logique de penser qu’il fallait d’abord répondre aux besoins de ces premiers convertis.

AUTEUR

La preuve externe est ancienne et universelle : Matthieu, le collecteur d’impôts, appelé également Lévi, est l’auteur du 1er Évangile. Comme il n’était pas un membre éminent du groupe des apôtres, il serait étrange qu’on lui ait attribué cet Évangile s’il n’avait rien eu à voir avec lui.

Outre l’ancien document connu sous le nom de « Didache » (Enseignement des douze apôtres), Justin Martyr, Denys de Corinthe, Théophile d’Antioche, et Athénagore d’Athènes, tous défendent l’authenticité de Matthieu. Eusèbe, l’historien de l’Église, rapporte les paroles suivantes de Papias : « Matthieu a composé les logia en langue hébraïque, et chacun les traduisit de son mieux. » Ce point de vue est partagé par Irénée, Pantène et Origène. On admet généralement que la langue hébraïque désigne le dialecte araméen parlé par les Hébreux au temps de Jésus-Christ. Mais que sont les logia ? Ce mot grec signifie habituellement « oracles », comme les oracles de Dieu dans l’A.T. Ce sens ne peut convenir dans l’affirmation de Papias. Il existe trois grandes interprétations à ses paroles : (1) Elles désigneraient l’Évangile de Matthieu. Matthieu aurait donc écrit une édition araméenne de son Évangile dans le but de gagner les Juifs à Christ et d’édifier les Judéo-chrétiens. Plus tard seulement serait apparue une traduction grecque. (2) Elles concerneraient seulement les paroles de Jésus, qui auraient été incorporées plus tard à l’Évangile. (3) Elles s’appliqueraient à des testimonia, c.-à-d. des citations vétéro-testamentaires prouvant que Jésus est le Messie. Les deux premières thèses paraissent plus plausibles que la troisième.

Le texte grec de Matthieu ne semble pas être une simple traduction. Mais une tradition aussi répandue, sans fausse note, doit reposer sur certains faits réels. La Tradition prétend que Matthieu prêcha pendant 15 ans en Palestine, et qu’il alla ensuite évangéliser d’autres pays. Il est possible que vers l’an 45, il ait laissé aux Juifs qui avaient accepté Jésus comme leur Messie une première ébauche de son Évangile (ou des discours de Jésus) en araméen, et qu’il ait rédigé ensuite une édition grecque à usage universel. Josèphe, un contemporain de Matthieu, agit ainsi. Cet historien juif publia d’abord une ébauche araméenne de son œuvre La Guerre des Juifs avant de livrer l’ouvrage en grec dans sa forme finale.

Les preuves internes de l’authenticité du 1er Évangile sont multiples et corroborent les témoignages extérieurs. L’auteur-éditeur était un Juif pieux qui aimait l’A.T. ; c’était aussi un écrivain doué. Civil au service de Rome, Matthieu connaissait sans doute l’araméen, la langue de ses semblables, et le grec, la langue officielle que parlaient les autorités d’occupation dans l’est de l’Empire romain, de préférence au latin. Les détails au tombeau, la résurrection et l’ascension du Seigneur Jésus. C’est à ce point culminant que s’établit le fondement du salut de l’homme. Si le livre est appelé Évangile, c’est moins par son exposé du moyen par lequel les pécheurs peuvent obtenir le salut que par sa description de l’œuvre expiatoire de Christ qui a rendu possible le Salut.

Auteur du Cours : William MacDonald

A PROPOS DE CE COURS

Ce cours vous permet l’étude d’une certaine partie de la Bible. Le but du cours est de vous fournir des explications sur ces passages de la Parole de Dieu sous une forme simple et compréhensible.

Il est important de comprendre que finalement aucun commentaire (ni même celui-ci) ne pourra prendre la place qu’a la Parole de Dieu. La fonction d’un commentaire est d’apporter une explication des écrits d’un auteur de la Bible, et de renvoyer l’étudiant à la Parole de Dieu, afin que celui-ci découvre lui-même les trésors qui s’y trouvent.

La Bible est un trésor inépuisable. Aucun commentaire au monde ne peut expliquer toutes les doctrines que contient la Parole de Dieu.

COMMENT SE DÉROULE L’ÉTUDE ?

Commencez par demander à Dieu d’ouvrir votre cœur, afin de comprendre et d’accepter ce qu’Il veut vous dire par le moyen de Sa Parole. Nous vous recommandons de lire au moins deux fois chaque leçon. Ainsi vous pourrez d’abord vous faire une idée générale du contenu. Puis, lors de la deuxième lecture, vous pourrez approfondir la leçon en lisant tranquillement toutes les références bibliques indiquées.

Pourquoi ne pas tout de suite commencer à étudier ce cours ? Ou dès que le groupe dont vous faites peut-être partie en débute l’étude. Nous vous proposons de suivre un propre plan d’étude et d’avancer au rythme d’au moins une leçon par semaine.

A la fin de chaque leçon vous trouverez un devoir correspondant pour vous tester. Si vous éprouvez de la difficulté à répondre aux questions, étudiez la leçon encore une fois, jusqu’à ce que vous vous sentiez prêt à répondre correctement aux questions. Nous vous recommandons de répondre aux questions à l’aide de votre Bible.

Juste après le devoir vous trouverez votre résultat, puis vous pourrez entamer la leçon suivante.

Si vous découvrez une vérité dans la Bible qui vous semble nouvelle, partagez-la avec quelqu’un. Et si ce cours vous plaît, alors proposez-le à vos amis.


Leçons

  1. Matthieu 1 et 2
  2. Matthieu 3 et 4
  3. Matthieu 5
  4. Matthieu 6 et 7
  5. Matthieu 8-9
  6. Matthieu 10-12
  7. Matthieu 13-14
  8. Matthieu 15-17
  9. Matthieu 18-20
  10. Matthieu 21-23
  11. Matthieu 24-25
  12. Matthieu 26-28


Il faut compléter une leçon avant de choisir la prochaine. Si tu as déjà complété des leçons de ce cours, s'il te plait connecte-toi avec ton mot de passe pour continuer.